Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2015

Belitung

 

 

        

DSC02248.JPG

       

Mais quel est cet étrange animal, fidèle gardien de notre mouillage?

 

      

DSC02249.JPG

 

 

 

 

 

 

C’est le « yéti  de Belitung », l’attraction du coin! Nous pouvons dormir tranquilles.  

 

Seule, l’apparition régulière d’une tortue curieuse tournant autour du bateau vient à peine troubler ce paisible mouillage où, une fois de plus, nous sommes le seul voilier.

 

Belitung est un endroit très agréable,  cela fait presque 15 jours maintenant que nous n’avons pas mis le pied à terre et nous retrouvons avec un vif plaisir  la terre ferme.

 

DSC02221.JPG
        

DSC02222.JPG


        DSC02226.JPG
       

DSC02231.JPG


         DSC02232.JPG


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et l’hospitalité extraordinaire des indonésiens.

Nous les retrouvons comme des vieux amis, ravis de se prendre en photo avec nous, entourés par les cris de joie des enfants avec leur « hello mister! » claironnés à notre passage.

 

        DSC02234.JPG
     

DSC02242.JPG

 

 

 

 

 

Que du bonheur! Finalement nous sommes ravis de cet imprévu météo.

 

        DSC02245.JPG       

 

Nous avions un peu oublié combien les indonésiens se montrent chaleureux et accueillants.

 

         

DSC02291.JPG

 

 

Des petits bateaux maniés à la rame, mais avec le…..pied. Le pédaleur étant confortablement adossé à une planche en bois.

 

       DSC02257.JPG

 

 

 

L’ancêtre du pédalo?

 

 

Bien entendu nous devrons faire les formalités douanières, Evan nous propose de nous emmener avec sa voiture jusqu’à la ville.

Petit matin à Belitung

 

      

DSC02264.JPG

 

Nous avons rendez-vous avec Evan

 

        DSC02413.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La ville est à une demi-heure en voiture.

 

       

DSC02283.JPG


          DSC02281.JPG
       

DSC02275.JPG


     DSC02276.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Vous remarquerez par vous-même que l’architecture urbaine, comme toutes les villes en Asie, n’a rien qui retienne vraiment l’attention.

 

 

Au centre de la ville, un groupe de statues représentant une famille avec 2 enfants, incite la population à se limiter à 2 enfants.

 

      

DSC02339.JPG

 

 

L’Indonésie est un pays surpeuplé, ceci n’est pas une loi , seulement une incitation, mais le 3° enfant ne pourra plus être assuré social, nous précise Evan qui a lui-même 3 enfants.

 

 

Les formalités douanières, vous commencez à bien les connaitre:  le Harbour master, l’immigration, la douane, la quarantaine.
Ah oui, mais à mi-parcours, c.à.d. au bureau d’immigration prés de l’aéroport, à l’autre bout de la ville,
« non, nous ne pouvons vous délivrer de visa car l’aéroport ne dessert pas de lignes internationales, donc pas de visa à l’arrivée, vous devez quitter Belitung aujourd’hui pour Jakarta ou Bali » . Point final!

A bon entendeur, en attendant nous allons faire  notre ravitaillement dans la ville et nous promettons que nous ferons nos formalités à Jakarta, ce que bien sûr, nous ne ferons pas.

 

 

 

Le capitaine adore les marchés et il s’est déjà fait des copains.

 

            DSC02269.JPG
         

DSC02270.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Vous connaissez bien les marchés asiatiques maintenant

 

         DSC02355.JPG
       

DSC02272.JPG


        DSC02273.JPG
      

DSC02359a.jpg

 

 

 

 

 

Les sacoches de mobylettes, profondes et bien pratiques, une idée à retenir....

 

         DSC02356.JPG

 

 

 

 

 

« Attention, » me dit le capitaine , j’allais marcher sur un rat crevé !

Bon, une fois encore nous éviterons d’acheter de la viande, pourtant bien fraiche!

 

          

DSC02349.JPG


        DSC02357.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aussi frétillante qu’elle puisse être, elle passe directement sur l’étal du boucher.

 

        

DSC02358.JPG


         DSC02353.JPG


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Finalement nous nous laisserons tenter et nous nous régalerons d'un délicieux poulet sûrement élevé en plein air.

 

 

 

Dernier détour, je dois passer chez un dentiste, mon bridge est tombé dans mon assiette hier.

Je l’ai soigneusement emmailloté dans un sopalin, et en route chez le « docteur pour les dents »

J’appréhendais un peu, comme toute visite chez le dentiste, mais là un peu plus.

En fait tout s‘est très bien passé, surtout avec l’aide d’Evan qui nous a fait passer devant tout le monde, et la jeune femme dentiste a opéré le recollage avec beaucoup de savoir-faire.

 et, surprise…….elle nous demande à la fin de la séance si son assistante peut nous prendre en photo  avec elle.

 

      

DSC02267.JPG

 

 

Ce qui m’a permis de prendre moi aussi une photo de ce moment mémorable, ce que je n’aurais jamais osé lui demander si elle n’avait commencé!

 

 

 

En revenant au bateau, nous trouvons la tension des  batteries vraiment très faible. Le capitaine les surveillait depuis quelques jours mais le verdict tombe, implacable, zut ,il faut les changer.

Pourtant nous avions acheté de très bonnes batteries AGM (sans entretien) à Nouméa il y a 2 ans! Sans doute une erreur, nous supposons qu’il vaut mieux avoir de simples batteries de camion qui peuvent être rechargées en eau,  dans ces pays où la chaleur peut faire évaporer l’eau des batteries, même fermées hermétiquement.
Nous voilà donc repartis en ville avec Evan qui nous emmène chez le chinois spécialiste des batteries.

 

        DSC05801.JPG
         

DSC02298.JPG

 

 

 

 

 

Nous sommes accompagnés par un couple d’amis anglais, Alfred et Rosemary,  qui nous ont rejoint à notre mouillage.

Chouette, nous trouvons tout de suite ce qu’il nous faut.

 

         DSC05803.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elles sont vraiment bon marché, ce qui n’empêche le plaisir d’un âpre marchandage .

 

      

DSC02301.JPG

 

 

Mais le capitaine n’a aucune chance face à un marchand chinois!

Et nous allons chercher les billets à la banque: à peu prés 6 millions de roupies ( soit 350 euros ), en petites coupures.

Le tas de billets est compté et recompté, par le capitaine,

 

       DSC05808.JPG
    

DSC05822.JPG

 

 

Et par le chinois

 

        DSC02313.JPG

 

 

 

 

 

Tout se paye en liquide ici, même une voiture ou une maison!

Pas de chèque, pas de carte de crédit.

Or pour 10 000 roupies,  vous avez 70 centimes d’euros, faites le compte!

 

Reste à remplir les batteries avec l’acide.

 

        

DSC02302.JPG

 

 

Sans aucune protection, en tongs et sans gants! De temps en temps le petit jeune se secoue la main , touchée par l’acide! AÏe!

 

 

Tout est embarqué, dans la voiture, puis dans l’annexe sur la plage, le plus facile a été fait, il ne reste qu’à les monter.

Pas vraiment une partie de plaisir. Imaginez un espace minuscule,

 

        DSC02315.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tout doit être démonté, le tout accroupi au fond de la couchette arrière où il fait une chaleur infernale!

 

      

DSC02318.JPG

 

Vive la plaisance!

Nos anciennes batteries ne sont pas perdues pour tout le monde et feront le bonheur d'Evan pour son bateau, et d'autres bateaux de pêche Qui en profiteront.

 

 

 

Pour nous détendre, Evan, notre jeune chauffeur, nous emmène voir dans la forêt vierge au centre de l’île, une réserve où l’on peut voir de drôles de petits animaux

 

        DSC02392.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des Tarsiers, une varièté de marsupiaux que l’on trouve encore en Indonésie .

 

     

DSC02395.JPG


        DSC02400.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrêt dans un petit restaurant local

 

      

DSC02409.JPG

 

Menu à volonté pour 3 euros! Imbattable.

 

Bon, j’avoue que voir courir un magnifique rat sous la rangée de plats m’a un peu coupé l’appétit, mais c’était délicieux au demeurant!

(pas le rat, les plats, quoique........)

 

Les vents sont maintenant favorables à la sortie du détroit de la Sonde  et nous sommes prêts à quitter Belitung, nous y serons restés 15 jours quand même, un moment très agréable passé avec nos amis anglais, en balades, restaurants et snorkeling, les vacances!

 

 

Au revoir Sofia, la petite fille d’Evan

 

          DSC02415.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au revoir Belitung!

 

          

DSC02325.JPG


          


Les commentaires sont fermés.