Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2014

Thaïlande - retour vers Langkawi

       

IMG_2151.JPG

 

 

Nous retrouvons les paysages typiques du sud de Phuket

 

            IMG_2154.JPG
       

IMG_2156.JPG


        IMG_2158.JPG

 

 

 tentant non!

 

 

Mais ne nous attardons pas.

 

La végétation est de plus en plus aride, la saison sèche se termine et nous commençons à vraiment souffrir de la chaleur par moments.

 

        IMG_2165.JPG
    

IMG_2163.JPG



 

 

 

Notre frigo ne peut plus fonctionner, il n’est plus ventilé! Le moteur est en surchauffe.

 

       IMG_2170.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de panique, notre capitaine a dégainé son précieux fer à souder, qu’il manie avec de plus en plus de doigté, et, youppie,  le tour est joué, il fonctionne à nouveau.
Bravo capitaine, par cette chaleur, le frigo est un équipement fort appréciable.


 

 

Les petits travaux d’entretien du bord continuent sans fin.

 

      

IMG_2162.JPG



le vaigrage du plafond, tenu par du velcro, se décolle de temps en temps.

 

 

 

Nous nous arrêtons à Cho Long, à l’extrême Sud de Phuket.

Les « speed boats », toujours prêts à partir pour  emmener les touristes en ballade, s’alignent sur la plage,  sur la ligne de départ, prêts à faire vrombir leur 700 cv minimum.

 

                     IMG_2214.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est d’ici également, au bout de la longue cale de Cho long, que partent la plupart des bateaux de plongées. Nous prenons donc des renseignements dans un des nombreux clubs qui jalonnent cette rue.

 

         

IMG_2174.JPG

 

 

Chaque bateau peut contenir jusqu’à 50 plongeurs, comptez une quinzaine de clubs dans cette seule rue, faites le calcul!

 

Et tout ce petit monde se retrouve tous les jours sur 2 à 3 sites de plongée dont l’eau ne nous a pas paru très claire jusqu’ici, c’est le moins que l’on puisse dire.

Conclusion, nous renonçons…….

 

 

 

 

Nous retournons à la voilerie Tasker qui va prendre les mesures de notre vieux génois pour en faire un neuf.

 

 

        

IMG_2176.JPG



 

Cette petite opération, qui a l'air simple en apparence, nécessite quand même de:

- dégréer le génois et le plier dans son sac

- le trimballer en bus le long de la longue jetée de Cho Long

- louer une voiture pour l'amener à la voilerie

- et même opération dans l'autre sens

 

 

 

Enfin nous allons peut-être en commander un neuf, selon les finances, car un nouveau problème est apparu sur le moteur du bateau, et nous verrons plus tard en fonction du verdict.

Un problème récurrent, nous commençons à en avoir la très désagréable habitude…….la marche arrière ne fonctionne presque plus.

Nous avons pu faire venir un mécano Volvo à bord (en le suppliant car ils sont surbookés)

 

           IMG_2178.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je poursuis ma collection de photos de mécanos à bord. Souvenez-vous, la même réparation a déjà été faite à Nouméa, puis à Darwin!

100 euros la consultation (quand même!) pour s’entendre dire qu’il faudra recommencer tous les travaux l’année prochaine……sortie de l’eau, changement de l’inverseur, etc…..On connait la chanson, et surtout la note de frais.

 

Cela semble être toujours les conséquences, diverses et varièes du mauvais travail fait à Nouméa!

 

 

 

 

Comme nous sommes à terre à Cho Long, j’arrive à extorquer au capitaine (pour un moment sans défense) une petite visite au « Chai Tarara temple ».

Une  prière à Bouddha (et à tous ses saints tant qu’on y est) ne pourra sûrement pas faire de mal à notre moteur.

 

          

IMG_2180.JPG


         IMG_2183.JPG

 

 

Les temples sont de vastes espaces où se côtoient de nombreux bâtiments, tous plus flamboyants les uns que les autres.

 

       IMG_2179.JPG
         

IMG_2190.JPG

 

         

IMG_2194.JPG

                       
              IMG_2197.JPG
      

IMG_2198.JPG

 

 

La chaleur est étouffante et ,devant nous déchausser, le sol en pierre nous brûle la plante des pieds (et nous ne savons pas encore marcher sur des braises).  Espérons que tous ces efforts porteront leur fruit…….

 

 

 

 

Retour au bateau, l’annexe est chargée jusqu’à ras-bord.

 

         IMG_2177.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le génois, le ravitaillement pour 15 jours, des bidons d’essence…….La vie est belle!

 

 

Un petit bain s’impose

 

      

IMG_2206.JPG

 

 

Toujours accompagné d’une indispensable séance de travail de nettoyage de la coque pour le capitaine, le mousse étant chargé de l’encourager!

 

 

 

Nous restons quelques jours encore dans une jolie baie en face de Cho long, ce qui permet au capitaine de peaufiner, grâce à sa bouteille de plongée,  le nettoyage de sa quille.

 

           IMG_2210.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mousse l’encourageant toujours avec autant d’efficacité.

 

 

 

 

Mais le temps passe et nous devons songer au retour vers la Malaisie où nous allons laisser le bateau quelques mois.

Nous devons donc faire notre sortie de Thaïlande au prés des autorités compétentes à Cho long.
C’est le seul poste frontière au sud du pays, aussi avons-nous le  droit de naviguer encore quelques jours dans les eaux Thaïlandaises, jusqu’au prochain poste frontière à Langkawi, ce qui nous permettra de trainer un peu dans les nombreuses îles qui parsèment le  chemin vers la Malaisie.

 

 

 

Nous quittons Phuket avec un joli petit vent de S-E,

 

         

IMG_2218.JPG

 

 

dans le nez bien sûr, mais par cette chaleur c’est beaucoup plus agréable qu’un vent portant.

 

Nous admirons un élégant paquebot comme il en existait autrefois, qui attend en rade de Phuket.

 

         IMG_2223.JPG        

 

 

 

 

 De nombreux  îlots,  sans mouillage possible, défilent toujours le long de la route.

 

       

IMG_2228.JPG

 

 

Et bien sûr……..

 

        IMG_2242.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'oublions pas ma collection de bateaux de  pêche!
Je ne me lasse pas de ces drôles de bateaux aux allures de bandes dessinées avec leurs cabines si inclinées vers l’ avant qu’on les croirait prêtes à tomber.

 

 

 

La présence de ces bateaux de pêche n’est pas étonnante. Nous nous arrêtons au fond de la baie de  « south Koh Yao Yai »    sur l’île de Yao Yai, où se niche un village de pêcheurs.

 

     

 

      IMG_2253.JPG
          

IMG_2245.JPG


        IMG_2252.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est le matin et le soleil est déjà de plomb.

 

      

IMG_2254.JPG


       IMG_2250.JPG

 

 

C’est un des rares villages authentiques (pas encore pollué par le tourisme)  que nous découvrons durant notre séjour.

 

         IMG_2260.JPG
       

IMG_2263.JPG

 

 

Toutes les maisons sont sur pilotis

 

        IMG_2266.JPG
      

IMG_2268.JPG


       IMG_2269.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et certaines sont faites d’un très beau tissage de bambou

 

     

IMG_2272.JPG

 

 

 

Les femmes réparent les filets

 

      IMG_2274.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et les hommes construisent leur bateau dans un petit chantier

 

        IMG_2277.JPG
        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une vie qui semble paisible

 

           IMG_2284.JPG
       

IMG_2286.JPG

 

 

Bon, mais ce n’est pas tout ça, nous avons encore de la route à faire.

 

       IMG_2283.JPG
     

IMG_2288.JPG


          IMG_2296.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous profitons toujours de la petite brise de l’après-midi

 

      

IMG_2304.JPG

 

 

Un vrai bonheur, par cette chaleur, que de sentir le vent du large nous rafraichir!

 

 

Nous approchons maintenant cette fameuse « plage » de May Maya Bay, sur l’île de Ko Phi Phi Lee, où a été tourné le film de Danny Boyle en l’an 2000.

 

        IMG_2312.JPG
     

IMG_2313.JPG


        IMG_2338.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous reconnaissez?

 

         IMG_2318.JPG      

 

 

 

 

 Mais où est donc Leonardo?

 

     

IMG_2326.JPG


          IMG_2325.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien sûr, ce n’est plus vraiment une île déserte, même si elle reste inhabitée

 

       

IMG_2322.JPG


        IMG_2321.JPG
    

IMG_2328.JPG

 

Ici aussi le filon de la renommée cinématographique est bien exploité et un flot de touristes vient visiter ce lieu devenu mythique!

(et même si je n’ai pas croisé Leonardo, vous avez   sûrement reconnu la vedette préférée de notre feuilleton bien connu. Notre star est de passage, incognito à Maya Bay, attendant sur son annexe que ses fans lui réclament un autographe)

 

             IMG_2333.JPG                        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’île reste vraiment magnifique et nous comprenons le choix du réalisateur.

 

      

IMG_2334.JPG


           IMG_2337.JPG             

 


     

IMG_2341.JPG

        
         IMG_2346.JPG

 

 

 

 

Changement de décor, nous sommes maintenant sur l’île principale de Ko Phi  Phi (ne pas confondre avec la précédente, je sais, c’est difficile)

 

     

IMG_2355.JPG

 

 

Pas mal, notre mouillage!  

 

       IMG_2388.JPG
     

IMG_2359.JPG


        IMG_2360.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Devant presque chaque bâtiment on retrouve ces  « maisons aux esprit »,

 

     

IMG_2362.JPG

 

 

petits autels individuels dédiés au culte des ancêtres.

 

       IMG_2216.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Souvent des offrandes leur sont offertes.
Nous n’en connaissons pas bien le fonctionnement, nous avons vu un restaurant servir des plats à cet autel et ensuite débarrasser!
Peut-être devrions-nous en installer un sur le bateau?

 

Le petit village de Ko Phi Phi est très touristique et assez agréable à vivre. Pas trop de monde, il est vrai que nous commençons à être hors-saison, pas de voiture ni même de motos, seuls les vélos ont le droit de circuler.

 

        IMG_2366.JPG
        

IMG_2370.JPG

     
        IMG_2373.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cependant les affiches rappellent régulièrement qu’un drame peut encore avoir lieu.

 

       

IMG_2384.JPG

 

 

Ko Phi Phi a été l’île la plus touchée par le Tsunami.

Le village est construit sur un isthme. « Une première vague est arrivée par un des bords, les gens se sont précipités à l’opposé, d’où arrivait une seconde vague beaucoup plus grosse et meurtrière«  , nous a raconté un témoin.

 

 

 

 

Mais poursuivons notre promenade. Les « longues queues » sont alignées, taxis prêts à emmener les touristes sur les nombreux sites de cette île qui est l’une des plus belles de Thaïlande

.
         IMG_2377.JPG

 

 

 

Restaurant les pieds dans l’eau comme toujours

 

      

IMG_2375.JPG



 

 

 

Au menu aujourd’hui, mon plat préfèré, un "green curry"  à la sauce coco. Mmmmmh!

 

        IMG_2379.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour digérer et se rafraichir, (le piment fait vite monter la température! ) , un petit plongeon sera le bienvenu.

 

       

IMG_2382.JPG

 

 

ca fait rêver, non?

 

 

 

Évidemment, si vous vous retournez, le tableau est peut-être un peu moins séduisant!

 

                IMG_2383.JPG  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La plage où se trouve notre annexe est  aussi un peu encombrée.

 

      

IMG_2386.JPG


           IMG_2385.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nombreuses autres plages bordent l’île, comme celle-ci, l’île aux singes.

 

 

             IMG_2414.JPG

 

        

IMG_2422.JPG


          IMG_2416.JPG
        

IMG_2398.JPG


         IMG_2410.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous n’y resterons pas longtemps, le capitaine appréciant moyennement cette faune un peu envahissante.

 

     

IMG_2419.JPG





 

 

 

La chaleur est de plus en plus difficile à supporter. 34 à 35° dans le bateau, souvent aucun souffle de vent ne vient rafraichir l’atmosphère, et la nuit la température ne tombe qu’à 30°. Impossible de dormir.
Tous les soirs je m’installe dehors pour dormir, à l’avant sur le pont, seul endroit où l’on peut recevoir une très légère brise.

 

Des orages éclatent tous les soirs. Pourvu qu’il ne pleuve pas! Cela fait maintenant 3 mois que pas une seule goutte de pluie n’est tombée, mais le mois d’avril est la charnière avec le début de la saison des pluies.

 

 

Aujourd’hui, plongée bouteille. Nous avons trouvé un petit club qui n’embarque pas plus d’une dizaine de personnes.

 

      

IMG_2424.JPG


      IMG_2426.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ciel est bien noir

 

      

IMG_2429.JPG

                            
          IMG_2430.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes vœux vont être exaucés, des trombes d’eau nous tombent dessus.

 

        IMG_2443.JPG
      

IMG_2447.JPG

 

 

Tiens, on dirait la Bretagne! En pleine boucaille un grain violent s’abat sur le site de plongée. Il est vrai que sous l’eau cela ne change pas grand-chose au paysage.

 

Une petite accalmie en fin de plongée. Chouette!

 

         IMG_2439.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, après la pluie vient le beau temps. Dicton qui se confirme ici. (peut-être se confirme t' il un peu moins en Bretagne. Que les bretons me pardonnent)

 

       

IMG_2451.JPG

 

 

 

 

Autre mouillage au nord de l’île, beaucoup moins fréquenté.

 

         IMG_2462.JPG
      

IMG_2464.JPG


        IMG_2465.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous y retrouvons « Anteros » et nos 2 capitaines s’activent (à la sueur de leur front et c’est peu dire par cette chaleur!) à la réparation d’une petite fuite dans l’installation du dessalinisateur.

 

      

IMG_2466.JPG

 

 

 

Le mousse, quant à lui, ira faire une petite plongée histoire de se rafraichir.  A chacun son rôle!

 

 

 

Direction toujours plein Sud,

 

 

IMG_0614.JPG

 

 

 

 

prochaine escale, Koh Lanta.

 

IMG_1140.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les éclairs sillonnent l'horizon dans la nuit, spectacle grandiose que j'admire dans ma couchette de fortune, toujours dehors à l'avant du bateau.

 

Il semble que le temps ait basculé vers la saison humide et une grosse pluie viendra rincer le bateau toute la nuit, m'obligeant à quitter mon grabat sur le pont pour me réfugier à l'intérieur du bateau.

 

et au petit matin, le tableau sur Koh Lanta change de couleur, variation sur les nuances de gris.....

 

 

IMG_2467.JPG

 

Les commentaires sont fermés.