Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2011

L'archipel des Perlas

Mardi 8 février :   Nous quittons enfin Panama et ses files de cargos en attente

IMG_0023.JPG


IMG_0022.JPG


 vers les « Perlas », un archipel situé à une quarantaine de miles au SE.

IMG_0024.JPG


 

IMG_0056.JPG


IMG_0007.JPG


Ce sont nos premiers pas dans le Pacifique, mais le vent n’est pas au rendez-vous et la pétole est la même qu’en Atlantique.
Les Perlas sont une réserve et nous sommes accompagnés par nos compagnons habituels, des nuées de pélicans.


SDIM2365.jpg

IMG_0012.JPG


La 1° île, Contadora est le lieu de villégiature des riches panaméens

IMG_0031.JPG

SDIM2436.jpg


 

 

 

avec de belles plages
IMG_0043.JPG

IMG_0054.JPG


Les bateaux nous attendent sagement au mouillage

IMG_0061.JPG


Les vacances quoi!

Enfin, pas tout à fait pour le capitaine, qui s’est aperçu pendant cette courte traversée que son winch d’écoute babord était complètement bloqué. La boite à outils est à nouveau sortie!
Démontage, nettoyage et graissage, ce qu’il déteste tout particulièrement .
IMG_0035.JPG
(non, ce n’est pas une pub pour le W40!)


Un des engrenages ayant bien sûr  failli partir à l'eau dans un mouvement un peu violent pour le débloquer!

 

Et cette belle pièce de mécanique retrouve sa jeunesse

 

 

IMG_0036.JPG

je suis mise aussi à contribution. L'écho radar s'est en partie désagrégé et je dois remonter dans le mat pour le colmater comme je peux avec du greytape.

 

SDIM2443.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

heureusement le soir tombe et nous allons pouvoir arrêter là les réparations

 

 

SDIM2450.jpg

 

 

 

Les îles se succèdent, la plus grande « isla del Rey » est distante de 15 miles de Contadora.
Contadora mise à part, un gros village de pêcheurs sur isla del Rey, et quelques autres petits villages disséminés, elles sont presque toutes désertes, paradis des oiseaux et des poissons. La végétation est dense et composée essentiellement de feuillus.
La chaleur monte progressivement dans la journée pour atteindre 35°. Nous passons les après-midis  en plongée masque et tuba, l’eau à 30° nous rafraichit à peine.

GOPR1030.jpg


GOPR1129.jpg


PICT0236.JPG
 

 

 

 

En revenant d’une de ces plongées nous apercevons une grosse masse plonger prés de l’annexe. « c’est une raie » nous dit le capitaine.
Quand nous voyons se profiler un magnifique aileron qui ne laisse aucun doute sur son origine, l’ombre de l’animal en question doit faire au moins 3m de long! Brrrrr….
C’est notre premier requin, et même si l’on essaye de me rassurer, je ne cesserai de me retourner à chaque plongée.  

Une belle anse, espirito sancto, nous accueille.

IMG_0125.JPG


IMG_0158.JPG


Aucune habitation sur ces îles, les plages sont bien sûr désertes

IMG_0133.JPG


Mais les pélicans sont fidèles au poste, si peu sauvages qu’ils se laissent approcher sans peine.
IMG_0139.JPG

IMG_0316.JPG


Certains, un peu cabots, ont même un peu tendance à poser.
IMG_0152.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des adolescents  sont en train de pêcher et viendront nous vendre, ou plutôt troquer, du poisson et une langouste contre un paquet de biscuits.
IMG_0171.JPG

IMG_0175.JPG


IMG_0177.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

La côte défile, sauvage, battue par une longue houle

IMG_0183.JPG


 

IMG_0298.JPG


IMG_0188.JPG

IMG_0206.JPG


IMG_0208.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu plus loin une pirogue nous fournira un régime de banane et 2 grosses papayes pour 5 dollars.(les cours montent)
IMG_0229.JPG

IMG_0233.JPG


Les rares villages, comme ici celui d’Esmeralda, cultivent  quelques fruits et légumes
IMG_0265.JPG

IMG_0255.JPG


IMG_0270.JPG


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leurs pirogues paraissent quelquefois minuscules

IMG_0235.JPG


IMG_0239.JPG


Mais sont bien plus adaptées que nos petites annexes pour débarquer dans les forts rouleaux qui déferlent sur les plages.

IMG_0286.JPG


IMG_0290.JPG


Ou à travers ces rouleaux qui barrent l’entrée des eaux calmes du rio Cacique que nous allons remonter un moment.

IMG_0013.JPG


IMG_0033.JPG


IMG_0049.JPG


Aux arbres de mangrove aux racines si étranges
IMG_0038.JPG

IMG_0051.JPG


IMG_0054.JPG


Quel est la meilleure stratégie pour franchir les rouleaux?
IMG_0068.JPG


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous pouvons alors rejoindre les bateaux et reprendre la mer, où les dauphins nous accompagnent

IMG_0305.JPG


 
Sans doute poursuivie par un prédateur, une raie fait des bonds désespérés hors de l’eau, se retournant comme une crêpe dans de gracieux loopings.
Mais l’on me dit que cela peut aussi être pour la raie une technique de chasse, qui lui permettrait ainsi d’assommer les proies qu’elle poursuit!



Mais revenons à nos problèmes existentiels habituels. Nous nous réveillons un matin, notre « tira » (appareil qui mesure notre consommation en électricité) se met à sonner, ce qui est très mauvais signe.
Vous reconnaissez bien maintenant le capitaine plongeant comme à son habitude dans son compartiment moteur, cette fois pour examiner les batteries.

IMG_0178.JPG


La tension est tombée à 10,50 (la tension du tira et non celle du capitaine) ce qui est encore plus mauvais signe. Conclusion : nos batteries sont mortes. C’est incompréhensible, elles ont été changées il y a moins d’un an, à notre passage en Martinique.
Conséquence : nous devons retourner sur Panama acheter un nouveau parc de batterie.

Nous allons rester encore quelques jours aux Perlas pour ne pas arriver le Week-end à Panama, où tous les commerces seraient de toute façon fermés, et pour profiter encore de quelques mouillages, comme la superbe crique Don Bernardo à l’est de Pedro Gonzales.  
L’île de Pedro Gonzalez est un petit paradis.
IMG_0322.JPG

IMG_0325.JPG


Nous sommes bien sûr les deux seuls bateaux, mouillés tout prés de la plage bordée de cocotiers, et le chant strident des oiseaux nous envahit. (hérons, passereaux, huitriers pie, pélicans, mouettes, faucons maritimes…)

IMG_0330.JPG


Les poissons frétillent à la surface de l’eau et les pélicans, gavés, ne prennent même plus la peine de plonger pour les attraper.
En plongée, l’eau est très trouble et nous ne voyons pas grand-chose. Ici la mer est très chargée en plancton et la faune, poissons et oiseaux, y est abondante.

Nous quittons Pedro Gonzales pour une autre île toute proche, Vivero.
Quelques pêcheurs

IMG_0349.JPG


D’autres paysages

IMG_0350.JPG



Il est temps pour nous de faire route vers Panama, nous rejoindrons Elyes un peu plus tard.
IMG_0347.JPG

IMG_3020.jpg

 

 

 

Commentaires

Horripilant,énervant,stupéfiant et source de faux frais non mérités ,ce problème de batteries récentes obsolètes en un an !La loi de l' emmerdement maximum est toujours présente .Elle rode en permanence dans nos fiers coursiers ,pleine d imagination et avec un sens permanent du renouveau,elle nous maintient les neurones vifs et l humeur coquine.Ainsi Cathy peut renouveler chaque matin les sujets de son si agréable blog et faire de nouvelles photos de son capitaine agenouillé en salle des machines.Malgré tout, profitez bien des pélicans;que Cathy n' ait pas peur des requins,ils sont plus craintifs qu' elle ne le pense.Bisous,on vous surveille et on pense a vous.

Écrit par : REGINALD | 21/02/2011

Bonjour les aventuriers,

toujours aussi jolies les photos avec, en plus la vie sous marine.

Nous allons vous imiter le temps d'une semaine. Nous partons demain matin pour 10 jours à la Martinique :)

Écrit par : TM | 23/02/2011

AVEC CES ILES .PLUS BELLES LES UNES QUE LES AUTRES CE QUE LE TEMPS SERAI MONOTONE S'IL N'Y AVAIT PAS DE TEMPS A AUTRE UN PETIT INCIDENT POUR VOUS RAPPELLER QUE C'EST DUR LES VACANCES
GROS BAISERS PAPA.

Écrit par : Pierre | 26/02/2011

AVEC TOUTES CES ILES PLUS BELLES LES UNES QUE LES AUTRES ET QUI SEMBLENT RESERVEES A VOTRE
USAGE EXCLUSIF LA VIE SERAI BIEN MONOTONE S'IL N'Y AVAIT PAS DE CES PETITES AVARIES QUI SONT LE CHARME DES VOYAGES.A PART CELA ON LE SAIT C'EST DUR LES VACANCES.BISOUS PAPA

Écrit par : PIERRE | 26/02/2011

Merci à tous nos lecteurs et commentateurs: Thierry, Réginald et les autres.

Écrit par : Alain | 27/02/2011

encore merci à Cathy qui sait si bien nous relater ce que vous vivez.J'avoue que les photos d'Alain penché sur le moteur ou autres endroits inaccessibles me rappellent des moments de tension et d'interrogations !!!!! Pas de doute un bon capitaine c'est aussi un très bon bricoleur.aurons nous de vos nouvelles avant le grand saut? bises à vous deux et à Serge

Écrit par : florence Gingueneau | 10/03/2011

Les commentaires sont fermés.