Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2009

Vers les grands parcs americains

carte_etats_unisa.gif

 

 

Notre périple est commencé, nous allons parcourir 7500km durant un mois. Nous avons traversé

la Californie,   (San Francisco, les Redvoods ) ,l’état le plus peuplé des US.

l’Orégon,        ( crater lake)

l’Idaho,            ( la Snake River et la ville de Boise)

le Wyoming     ( le Yellowstone ), l’état le moins peuplé des US

 l’Utah             (Salt Lake City),

le Colorado      ( le Grand Canyon)

Le Nevada        (Las Vegas)

 Les routes sont excellentes, la vitesse est limitée, mais pas toujours respectée, à 65 miles /h  (105km/h) sur nationale et 75 miles/h (120km/h) sur autoroute, et beaucoup de routes nationales sont à 4 voies.

Notre voiture, une Ford Fusion, est spacieuse et, bien sûr,  munie d’une boite de vitesse automatique, ce que nous avons particulièrement apprécié.

 

Nous avons alterné les nuits en motel, environ 60 dollars soit 40 euros, et les nuits en camping, principalement dans les parcs, (les motels y sont très chers : 200 dollars la nuit) . Ce qui permettait surtout une proximité avec la nature, superbe, et la visite d’ animaux, peu farouches puisque la chasse est interdite, comme des antilopes, des Wapitis, des écureuils…

 

Voila pour la fiche tecnique

 

 

 

 

Mardi 21 Septembre :  Après avoir croisé encore quelques maisons californiennes délirantes

IMG_0320.jpg

 

 

Et quelques bus de vieux hippies

IMG_0323.jpg

 

 

 

  Nous prenons la route vers le Nord, en longeant la côte du pacifique, magnifique parait-il mais que nous ne verrons pas du tout, engloutie par le brouillard.

N’étant pas en manque de paysages marins, nous admirons plutôt les magnifiques arbres du premier parc que nous traversons, le « Redwood National Park ».

IMG_0288.jpg

 

 

Pour répondre à la demande importante de grandes villes comme San Francisco (les maisons étaient toutes construites en bois), de nombreux chercheurs d’or, déçus que l’or ne soit pas au rendez-vous, se reconvertirent dans la coupe de ces arbres.

Quand le parc national fut crée en 1968,  90 % de la forêt primaire avait été exploitée. Il était temps de faire quelque chose !

 

Ces arbres géants originaires des temps anciens, le plus vieux a 2000 ans, sont une variété de séquoias. Ils peuvent atteindre jusqu’à 120m de haut, et 20m de circonférence !

IMG_0304.jpg

 

 

Et nous sommes bien peu de chose

IMG_0286.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0351.jpg

 

 

IMG_0355.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0370.jpg

 

 

 Les racines ne sont pas mal non plus.

IMG_0313.jpg

 

 

Comme nous le dit un ranger, les Redwoods sont comme les humains, ils commencent par pousser vers le haut quand ils sont jeunes, et en vieillissant ils poussent en largeur.

 

Nous n’échappons pas au passage de la voiture à travers le tunnel creusé dans leur tronc.

IMG_0291.jpg

 

 

Les arbres n’apprécient pas trop ce genre de traitement, mais c’est ce type de photo qui, dans les années 1920, a permis de les faire connaitre et encourager de nombreux parcs destinés à leur protection.

 

1° nuit sous la tente, bercés par le chant des coyotes

Dans sa reconversion, le capitaine ne s’en tire pas trop mal, son passé de boyscout va nous être bien utile.

IMG_0382.jpg

 

 

même si, au petit matin, il estime les couchettes d’un bateau beaucoup plus confortables.

IMG_0383.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’autres poussent la performance beaucoup plus loin, comme Winny, une jeune femme qui vient de Seattle en vélo pour rejoindre San Francisco, soit 2000km, en 3 semaines. Chapeau !

 

 

Mercredi 22 Septembre :   Tôt le  matin nous reprenons la route, sous l’œil placide d’un Wapiti.

IMG_0328a.jpg

 

 

Nous en verrons d’autres un peu plus loin

IMG_0335.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

La route est de plus en plus belle

IMG_0348.jpg

 

 

 

Elle nous conduira jusqu’à Crater Lake, le plus grand lac volcanique du monde, aux eaux turquoises, profondes (580m), et glacées. Une splendeur.

IMG_0374.jpg

 

 

Crater_lake_oregon[1].jpg

                                                                                     image  WIKIPEDIA

 

Jeudi 23 septembre :    Au matin, changement d’univers, nous quittons Crater Lake dans la brume

IMG_0387.jpg

 

 

Et, après avoir quitté le sud de l’Orégon, nous traversons les grandes plaines désertiques de l’Ontario.

 Nous commençons à rencontrer les vastes horizons de nos souvenirs de westerns

 IMG_0415.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0398.jpg

 

 

Certains ont plus de mérite à parcourir le même trajet.

IMG_0419.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais le capitaine profite lui aussi d’un repos bien mérité

IMG_0413.jpg

 

 

 

 

Vendredi 24 septembre :  Nous sommes maintenant dans l’Idaho, et le désert continue. 600km d’un désert toujours le même et toujours changeant

Il s’agit d’un grand plateau volcanique, où s’écoule la Snake River.

IMG_0405.jpg

 

 

Ce vaste plateau de l’Idaho a été le théâtre de grands trains de chariots  d’immigrants, jusqu’à 1000 chariots qui se suivaient  (en file indienne bien sûr)

IMG_0434.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il fallait 3 heures le matin avant qu’ils ne se mettent en route.

Ils devaient éviter le chemin le plus simple qui suivait la Snake River où abondaient les indiens Shoshone  (c’est cette même piste qu’a judicieusement choisie notre capitaine, et nous ne rencontrerons pas d’indiens Shoshone)

 

Nous sommes en plein Far West, vers la conquête de l’or, de l’aventure ou simplement d’une vie meilleure.

 

 

Dans la dernière partie de cet immense plateau s’étendent de vastes champs de lave refroidie, chaos de pierres noires, le « cratère of the moon », appelé ainsi car la Nasa s’en servait pour entrainer ses astronautes à l’atterrissage sur la lune.

IMG_0423.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0427.jpg

 

 

 

 

Samedi 25 Septembre :  Madison dans le Wyoming

IMG_0437.jpg

Même si la chasse y est formellement interdite, on peut y voir encore de curieuses enseignes.

IMG_0441.jpg

 

 

 

Nous sommes aux portes du parc du Yellowstone, au cœur des rocheuses, à 2500m d’altitude.

 

Ce fut le premier parc national au monde, fondé en  1872.

Et le Wyoming fut le premier état des Etats Unis à accorder le droit de vote aux femmes, en 1869,  ce qui n’a absolument rien à voir mais c’est pas mal quand même…

 

Nous campons dans le parc

IMG_0444.jpg

 

 

Et la température commence à baisser sensiblement la nuit. Aussi avons-nous préparé un bon feu de camp. Il est absolument  interdit de ramasser du bois ou même du petit bois d’allumage dans les parcs, aussi devons nous transporter dans la voiture du bois acheté en magasin.

IMG_0447.jpg

 

 

Une fois de plus le capitaine utilise avec adresse ses talents de boyscout.

Repas de fête, au menu ce soir, grillade : 800g de steak pour nous deux, c’est le plus petit morceau que nous ayons trouvé au supermarché. Un régal !

IMG_0451.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais la nuit va être un peu fraiche. Heureusement nous sommes bien équipés, et le capitaine dort comme un bébé.

IMG_0454.jpg

 

 

 O° au petit matin, le réveil est matinal et un peu difficile

IMG_0457.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les campings sont très bien équipés aux Etats Unis. Les emplacements sont vastes, aussi grands pour une petite tente comme la notre que pour un énorme camping-car.  Ces emplacements sont pourvus chacun d’une table et de bancs, d’un grand bac en fonte avec une grille pour les barbecues, et d’un coffre en tôle pour ranger son ravitaillement, y compris les poubelles, pour les protéger des ours, qui parait-il, sont capables d’arracher la tôle d’un coffre de voiture pour assouvir leur gourmandise.

 

Les geysers

IMG_0476.jpg

 

 

IMG_0465.jpg

Nous entrons dans un paysage féerique

IMG_0507.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0486.jpg

 

 

IMG_0493.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0477.jpg

 

 

Découvrant la palette d’un peintre génial

IMG_0505.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0514.jpg

 

 

IMG_0546.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0506.jpg

 

 

Des eaux dignes des plus beaux lagons

 

IMG_0516.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0553.jpg

 

Et bien sûr, le « Old Faithful », le « vieux fidèle », le geyser le plus célèbre au monde, son jet peut atteindre jusqu’à 60m de haut. Il surgit très régulièrement toutes les heures et demi, le spectacle dure 4 mn ,  jamais de vacances ni de relâche, les horaires sont affichés, bref le spectacle idéal, ces américains sont vraiment très forts !

 

IMG_0523.jpg

IMG_0524.jpgIMG_0525.jpg    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De grands incendies vont nous empêcher de visiter une partie du  parc du Yellowstone.

IMG_0544.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0545.jpg

 

 

En fait on ne cherche plus à éteindre ces incendies de forêt. Les scientifiques pensent maintenant que ces feux naturels, la plupart du temps provoqués par la foudre, sont bénéfiques à la forêt et lui permettent de se régénérer. Le gigantesque incendie de 1988 qui a ravagé le parc, a même permis aux chercheurs d’observer comment la vie sauvage se reconstituait après une catastrophe.

Un peu plus au Sud du Yellowstone, dans le parc du grand Téton, un autre très grand incendie continue à brûler depuis le mois d’aout, c'est-à-dire depuis presque 2 mois, sans que personne n’intervienne.

IMG_0562.jpg

 

 

 

Un peu plus loin des troupeaux de bisons paissent tranquillement.

IMG_0571.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0574.jpg

 

 

Les photographes sont prêts à dégainer. On pourra noter la tenue de camouflage du téléobjectif et du trépied. Les bisons n’ont qu’à bien se tenir.

IMG_0569a.jpg

 

 

 

En arrivant au camping de Jackson Lake, 3 antilopes nous accueillent au milieu des tentes.

IMG_0582.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0583.jpg

 

 

IMG_0585.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Attention, il ne s’agit pas d’une antilope mâle, mais de notre capitaine surgissant de son campement.

Ce petit camping est une merveille, niché au pied du grand Téton. La nuit suivante il sera fermé pour toute la saison hivernale.

IMG_0588.jpg

 

 

 

 

Dimanche 26 Septembre   Route plein sud.

IMG_0590.jpg

 

 

Paris n’est pas bien loin,

IMG_0612.jpg

 

 

Montpellier non plus

IMG_0605.jpg

 

 

Les cerfs perdent chaque année leurs bois, ce qui donne lieu à ces étranges trophées le long de la route

IMG_0600.jpg

 

 

La route traverse des moyennes montagnes aux superbes couleurs d’automne

IMG_0626.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0621.jpg

 

 

Puis les paysages variés de l’Utah jusqu’à Salt Lake City, patrie des mormons.

En 1847 arrive un petit groupe de pionniers mormons fuyant les persécutions religieuses. Ils sont 148, dont 3 femmes et 2 enfants.

IMG_0638.jpg

 

 

Petit à petit la cité se peuple principalement d’européens convertis à la religion mormone, «  l’église de Jésus-Christ des Saints du Derniers Jours »,  et qui vivent surtout de l’agriculture.

Leur symbole est la ruche, qui évoque le travail, l’organisation et la vie en communauté qui les caractérisent. Tout un programme !

L'Utah est le dernier état à entrer dans l'union des états fédérés en 1896. Un des obstacles principaux a été l'attachement des mormons à la polygamie.

Actuellement 61% des habitants de l’Utah se déclare mormons.

Les mormons sont des gens particulièrement mesurés et courtois, et leur ville est un modèle urbain de qualité de vie et de tranquillité.

Nous avons eu quelques difficultés à trouver un restaurant ouvert, et nous n’avons aperçu aucun bar dans le centre ville. Avis aux amateurs de sérénité.

IMG_0630.jpg

 

 

 

 

Dés 1853 débute l’édification de Temple square, un quartier entier dédié aux édifices religieux mormons,

IMG_0649.jpgIMG_0644.jpgIMG_0646.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus ou moins austère

IMG_0648.jpg

 

 

Nous sommes accompagnés pas à pas dans notre visite, par des mormons en mission (ils viennent du monde entier) qui tentent gentiment, mais vainement, de vanter à notre capitaine les grandes découvertes de cette foi naïve. La peur de l’enfer ne l’a jamais beaucoup fait reculer.

 

Et bien sûr la grande bibliothèque qui recense un nombre incalculable de naissances provenant du monde entier, stockées sur microfilms, une mine d’or pour les généalogistes.

IMG_0636.jpg

 

 

 

 

IMG_0637.jpg

 

 

 

 

 

Lundi 27 septembre :     L’Utah englobe à lui seul 5 parcs nationaux.

Nous commençons par « Arch National Park »

Une splendeur, nous entrons dans le Far West.

IMG_0670.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0684.jpg

 

 

Avec notre vedette préférée en tête d’affiche,…. c’est une devinette

IMG_0683.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0687.jpg

 

 

IMG_0689.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Arch Park »  ainsi nommé ……., c’est une devinette

IMG_0698.jpg

 

IMG_0706.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0712.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jamais nous n’aurons eu aussi chaud durant toute la suite de notre voyage.

 

Nous trouvons in extremis un camping à la tombée du jour, le site est grandiose. Nous sommes tellement fatigués par nos marches sous le soleil que nous nous écroulons sur nos minces matelas. Et je n’entends pas le capitaine bougonner sur l’inconfort de sa situation !

Le lendemain matin, nous faisons connaissance avec nos voisins.  Un canadien, (nous rencontrerons par la suite beaucoup de canadiens) , un photographe professionnel qui avait déjà pris 3500 photos en 15 jours. Qui dit mieux ? Et 2 jeunes motards du Montana, nous rencontrerons également beaucoup de motards, exclusivement en Harley Davidson bien entendu.

 

 

 

 Nous quittons Arch Park à regret, il nous restera ces superbes images et celles des films qui y ont été tournés comme "Indiana Jones et la dernière croisade",  "Thelma et Louise" et  "Star war"

 

800px-DelicateArch.jpg[1].jpg

 

                                                                                        

 

 

 

 

Mardi 29 septembre :  direction Bryce Canyon, toujours dans l’Utah.

 

IMG_0749.jpg

La route est très différente, toujours ces grandes étendues désertiques, mais bordées dans le lointain de lignes ininterrompues de canyons dessinées sur l’horizon. Jamais nous ne nous lassons de les contempler.

IMG_0752.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 004.jpg

 

 

De temps en temps un ranch, très isolé.

Image 011.jpg

 

Nous croisons très souvent ces maisons arborant le pavillon américain, que ce soit à la campagne ou en ville, sans en connaitre la signification exacte.

Image 010.jpg

 

 

Image 1194.jpg

 

 

 

 

 

L’approche du parc nous plonge tout de suite dans un univers flamboyant.

Image 020.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 016.jpg

 

 

Image 015.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette couleur rouge omniprésente provient d’une roche appelée hématite qui est composée d’oxyde de fer. Nous sommes déjà dans la partie occidentale du Colorado et on retrouvera cette roche dans tout le plateau du Colorado.

 

Le plus spectaculaire reste à découvrir. C’est un immense cirque composé d’une multitude de cheminées de fée.

Image 028.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 031.jpg

 

 



 Un monde féerique, et en technicolor, dans lequel notre capitaine ne va pas hésiter à plonger, sur les traces des indiens Navajos dont c’était le territoire sacré.

Image 041.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 042.jpg

 

 

Film 1260

Une légende amérindienne rapportée par un Païute en 1936  raconte qu’un peuple légendaire, mi-animal mi-homme, habitait dans les lieux. Ayant commis de mauvaises actions, ils ont été punis par les coyotes qui les ont transformé en rochers.

Image 072.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 086.jpg

 

Image 055.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 056.jpg

 

 

800px-USA_10654_Bryce_Canyon_Luca_Galuzzi_2007[1].jpg

 

 

Non, ce n’est pas notre indien Païute, mais bien notre capitaine devant son tipi.

Image 049.jpg

 

 

La nuit nous réserve une surprise.  Une tempête se lève, le vent se déchaine, pluie, éclairs, tonnerre, un superbe orage. Nous sommes en altitude, 2600m, au milieu d’une forêt et le bruit est épouvantable. Nous pensons même à un moment à une tornade. Heureusement, la veille, voyant le vent monter, le capitaine avait choisi un emplacement à l’abri d’une colline, ce qui nous a valu de dormir en pente, mais relativement à l’abri, et la tente ne s’est pas envolée.

Preuve évidente que notre capitaine devait être un très bon scout.

Bravo capitaine, vous avez, une fois de plus, bravé vaillamment la tempête.

 

Le lendemain, grand beau temps, qui nous permet de continuer notre exploration.

Image 067.jpg

 

 

Nous sommes quand même bien couverts

Image 057.jpg

 

 

Surpris par un bébé antilope au détour d’un chemin.

Image 099.jpg

 

 

 

 

Mercredi 30 septembre :  Direction le parc de Zion.  Tous ces parcs sont assez proches les uns des autres.

Image 129.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 127.jpg

 

 

Le long de la route nous apercevons un paisible troupeau de bisons.

Image 117.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 118.jpg

 

 

En fait ces animaux sont assez belliqueux et il est préférable de les voir de loin

 

Nous retrouvons ces mêmes roches rouges

Image 109.jpg

 

Belle photo de mouflon prise par Alain. Le mouflon est beaucoup plus craintif que les autres animaux.

Image 134.jpg

 

 

 

Zion est une vallée très encaissée, où coule une petite rivière, la Virgin River. La rivière creuse dans la roche rouge de vertigineuses falaises, qui forment un canyon ininterrompu de plusieurs dizaines de km.

Image 159.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 165.jpg

 

 

Dans la partie la plus profonde et la plus étroite, l’air y circulant mal, des navettes gratuites, non polluantes,  sont proposées aux visiteurs.

Image 156.jpg

 

 

 

 Ces navettes longent la rivière et nous permettent de descendre et de marcher à volonté le long d’une multitude de sentiers de randonnées.

Image 170.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 164.jpg

 

 

 

Nous accueillent prés de notre tente un groupe de 5 antilopes, 2 mâles aux bois délicats

Image 142.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 144.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 jeunes et une femelle

Image 147.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 151.jpg

 

 

Le soir tombe au fond du canyon

 

Là ce n’est pas un nouveau spécimen ni d’antilope, ni d’ours,  mais moi en tenue de soirée. L’élégance n’est pas au rendez-vous.

Image 174.jpg

 

 

 

Jeudi 1° octobre :  nous laissons Zion et l’Utah derrière nous, avec,

 une fois encore, de magnifiques images plein la tête.

Image 191.jpg

 

 

Nous entrons maintenant dans l’Arizona, « petite source » en indien, vers la ville de Page.

Page est remarquable pour son immense lac artificiel qui retient les eaux du Colorado. Le lac se perd dans les différents canyons qui l’enserrent, et ses eaux bleu foncé au milieu de toutes ces roches rouges désertiques produisent un effet saisissant.

800px-Lake_Powell_Above_Wahweap_Marina[1].jpg

 

 

Image 201.jpg

 

 

Le capitaine y découvre même une marina, essentiellement de bateaux à moteur, il n’y a pas un souffle de vent.

Image 203.jpg

 

 

 

 

Le paysage est si beau que je m’installe pour peindre une petite aquarelle, en me dépêchant pour ne pas faire attendre Alain qui s’impatiente toujours un peu dans ces cas là

Une fois finie, je me précipite vers la voiture et m’engouffre dedans….avant de m’apercevoir, oh surprise, que ce n’est pas notre voiture.

Tête interloquée du propriétaire, (mêmes lunettes de soleil qu’Alain, même couleur de voiture),  me voyant m’installer à ses côtés, en repoussant ses paquets qui me gênaient.

Visiblement la méprise lui a beaucoup plu, il est parti d’un grand éclat de rire devant ma honte et ma confusion. «  Sorry, sorry… », je ne savais plus dire que cela.

 

Nous sommes dans une réserve indienne Navajo.

Image 241.jpg

 

 

Les Navajos sont facilement identifiables car peu métissés.

Image 266a.jpg

 

 

 

Après avoir longtemps été pourchassés, le gouvernement américain leur attribua une réserve, des terres en général très pauvres, ce que nous pourrons observer, que ce soit en ville

 

 

Image 242.jpg

Image 240.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ou dans la campagne, ou parlons plutôt de désert,

Image 434.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 437.jpg

 

 

Ce qui dissuada les colons d’envahir ces réserves peu attirantes pour la culture ou l’élevage.

Même si nous y avons encore rencontré quelques cow-boys égarés

Image 258a.jpg

 

 

 

 

Actuellement les Navajos tirent profit du tourisme, ils en ont l’exclusivité sur leurs terres, comme par exemple à Page, et à  Monument Valley où toutes les visites guidées, l’artisanat, les hôtels, les restaurants,  leur appartiennent.

 

Nous suivons une guide Navajo qui nous emmène « tambour battant » dans son 4x4 vers le site tout à fait surprenant d’ « Antelope canyon ».

Image 206.jpg

 

 

 

Un canyon très étroit et serpentin dont les volutes creusées par l’eau et le vent forment des méandres aux lumières magiques.

 

Image 214.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Antelope_Canyon_DSC77[1].jpg

 

 

 

Image 227.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 2 octobre :    Nous nous approchons maintenant du site mythique de « Monument Valley »

Image 252.jpg

 

 

D’innombrables westerns et autres films y ont été tournés comme 

« la chevauchée fantastique » avec John Wayne

« Il était une fois dans l’ouest »

« 2001 l’odyssée de l’espace »  etc, etc…..

 

Image 256.jpg

 

 

Image 308.jpg

 

 

 

Eloignée de tout, cette réserve indienne offre un paysage grandiose et féérique. L’atmosphère qui y règne est véritablement mystique et l’on comprend que ce site fut sacré pour les Navajos.

Image 329.jpg

 

 

Image 322.jpg

 

 

Image 331.jpg

 

 

Les paysages sont plus beaux les uns que les autres

Image 304.jpg

 

 

Image 308.jpg

 

 

Image 312.jpg

 

 

 

Nous ne résistons pas à une petite ballade à cheval,

Image 273.jpg

 

 

 derrière notre jeune guide Navajo

Image 275.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 280.jpg

 

 

Et, toujours en tête d’affiche

Image 279.jpg

 

 

 

 

Un vieux rêve de western enfin réalisé. Le capitaine a aussi fière allure sur un canasson que sur son bateau. Laissons- le à ses vastes horizons.

Image 294.jpg

 

 

 

Mais la dure réalité l’attend au tournant. J’ai dû pas mal batailler pour que nous passions la nuit dans la réserve. Le camping est « rustique » nous prévient-on. C'est-à-dire qu’il n’y a rien du tout, même pas d’eau.

En aplomb sur un plateau face à ce site magique, la vue grandiose, je ne peux y résister. Et ce que femme veut….

Image 262.jpg

 

 

Le capitaine bougonne de plus en plus en enfonçant ses piquets dans une terre dure comme du béton.

Mais le résultat est à la mesure des efforts, et nous contemplons de notre « tipi » une vue qu’aucun palace n’aurait pu nous offrir !

Image 335.jpg

 

 

La soirée est magique, il ne manque plus que la guitare.

Image 337.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 342.jpg

 

 

 

Samedi 3 octobre :   Retour dans la région de Page où nous avons encore beaucoup à découvrir.

 

Un ancien village indien qui date de 1300, niché au fond d’un canyon

Image 349.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 351.jpg

 

 

C’est un habitat en pierre très bien conservé, à l’abri d’une sorte de grotte.

Habituellement les indiens habitaient une hutte faite de branchages recouverts de terre battue, et pourvues d’un trou au sommet pour la fumée.

Image 259.jpg

 

 

Et des huttes beaucoup plus petites qui étaient des huttes de sudation.

Image 362.jpg

 

 

Certains indiens continuent à construire ces « hogans »traditionnels.

 

Nous retournons vers le lac Powell dont nous voulons atteindre la rive.

Toutes les berges sont des déserts inaccessibles. Un seul accès semble possible à ce qui peut ressembler à une plage.

Vision surprenante et décevante. C’est un amoncellement de camping-cars plus monstrueux les uns que les autres qui envahissent tout l’espace littoral disponible. Le camping sauvage est habituellement interdit et c’est le seul que nous ayons observé.

Image 388.jpg

 

 

Chacun étalant ses ustensiles divers et variés indispensables.

Image 390.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 391.jpg

 

 

Quand nous nous approchons, une odeur de gazoline nous prend aux narines car bien sûr, le lac n’est utilisable que par des engins à moteur en tous genres.

Quel contraste avec ce que nous avons vu jusque là. La capacité de l’homme à enlaidir la nature est infinie.

Nous fuyons très vite vers les hauteurs désertiques. Heureusement, ces campeurs sont tous concentrés en un seul point, pour passer sans doute des vacances de rêve !

 

Dimanche 4 octobre :

Image 373.jpg

 

Nous sommes à peu prés à 400 km du Grand Canyon mais nous allons déjà découvrir plusieurs points de vue sur le Colorado,

Le « Horse shoe Canyon », le canyon fer à cheval, comme son nom l’indique,  présente une forme spectaculaire de….c’est une devinette.

Image 380.jpg

 

 

Ah, j’aperçois notre chef indien

Image 378.jpg

 

 

 

Le « Navajo Bridge », construit en 1927

Image 402.jpg

 

 

Un des rares ponts sur le Colorado. Il n’y en a que 7 sur 1200km. Avant on traversait grâce à un ferry. Celui-ci coula et il fallait faire un détour de 1300km pour accéder à un autre passage.

 

Alors que nous traversions ce pont, des courageux se préparaient à sauter à l’élastique. Brrr….. à faire peur rien qu’à les regarder !

Image 404.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 406.jpg

 

 



Film 1264

 

« Vermillon Cliff », des falaises immenses et rougeoyantes

Image 411.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 421.jpg

 

 

Qui nous emmènent jusqu’aux berges du Colorado, où se prépare une expédition de rafting.

Image 417.jpg

 

 

Une minutieuse préparation pour ces 16 rafteurs qui vont partir 3 semaines, avec bivouac tous les soirs sur la rive, ce qui nécessite une totale autonomie

Image 419.jpg

 

 

Mais notre capitaine, lui aussi, est très fort, nous n’en doutions pas

Image 428.jpg

 

 

 

 

Lundi 5 octobre :  Aujourd'hui nous atteignons le point tant attendu du voyage, le Grand Canyon.

Image 616.jpg

 

 

En fait, nous sommes un peu déçus. Il est tellement étendu en largeur que l’on distingue à peine sa forme de canyon, et l’on ne distingue le Colorado que par petits morceaux très rares.

Mais ne faisons pas les difficiles, le spectacle est Grandiose !!!

 

Image 488.jpg
Image 502.jpg

 

 

Image 480.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 605.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Incontournable aussi, le tour en hélicoptère.

Image 511.jpg

 

Image 576.jpg

 

 

Le plongeon dans le vide sur la musique de la chevauchée des Walkyries fait son petit effet !

Image 534.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 564.jpg

 

 

 

En Hélicoptère seulement nous pouvons apercevoir le Colorado, mince filet d’eau perdu dans cette immensité.

Image 571.jpg

 

 

Le soleil a du mal à atteindre le fond du canyon et la végétation en subit les conséquences. Plus on descend et plus on va retrouver des espèces ne poussant qu’en altitude, comme dans une montagne inversée.

 

Retour sur la terre ferme, les alentours sont très boisés et permettent une longue ballade en longeant le bord du canyon. Là aussi un système de navette permet de n’en parcourir que des tronçons, la randonnée dans toute sa longueur fait plus de 30km.

Image 609.jpg

 

A l’origine, un train amenaient les visiteurs jusqu’au parc. Ce train est toujours en fonction

Image 628.jpg

 

 

 

Retour au campement où, une fois encore, nous  attend un petit groupe de wapitis.

Image 637a.jpg

(648)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 655.jpg

 

 

 

Image 644a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit, déjà grand, qui tête encore sa mère.

Image 643.jpg

 

 

Il devait avoir très faim car nous le retrouverons un peu plus loin, toujours affamé.

Image 661.jpg

 

 

 

Mercredi 7 octobre :      Après une nuit à Falgstaff, dans un hôtel confortable fort apprécié par notre capitaine.

Image 668.jpg

 

 Nous prenons la mythique  « Route 66 »

Image 674.jpg

 

Qui reliait Chicago à Santa Monica, prés de Los Angeles, soit environ 4OOOkm. Elle symbolise la grande ruée vers l’ouest dans les années 1920.

Elle reste  une destination privilégiée des motards qui la parcourent avec nostalgie. Même si elle semble assez décevante maintenant, comme nous le raconteront deux motards rencontrés au restaurant.

Avec le développement des autoroutes, elle perd son utilité et ne subsistent maintenant que des tronçons de route, difficiles à repérer et bordés de villes fantômes.

 

Nous passons sur le barrage « Hoover » , qui retient les eaux du Colorado .

Image 684.jpg

 

 

 

Pour arriver à Las Vegas, ville  incontournable du voyage.

800px-Las_Vegas_strip[1].jpg

                                                                image Wikipedia

Image 742.jpg

 

 

 

Nous plongeons dans la folie de cet univers artificiel, chaque hôtel faisant preuve de la démesure la plus totale dans son décor, choisi comme enseigne pour attirer les clients. Chacun devant comporter plus de 3000 chambres, ils ne désemplissent pas.

Et c’est un tour du monde express qui nous est proposé.

New-York bien sûr

Image 707.jpg

 

 

Venise

Image 716.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 718.jpg

 

 

Paris

Image 741.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 740.jpg

 

 

Image 703.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fastes de la Rome antique

Image 729.jpg

 

 

 

 

 

Image 732.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 730.jpg

 

 

Ou de l’Egypte

Image 831.jpg

 

 

Image 819.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 816.jpg

 

 

Où 3 boeings 737 peuvent tenir à l’intérieur de la pyramide

Image 815.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Las Vegas, c’est aussi la ville des mariages express, et nous en croiserons plusieurs dans leur limousine des années 1950.

Image 709.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 739a.jpg

 

 

 

Les halls de réception eux aussi déploient leur faste dans une compétition d’ors et de paillettes.

 

  Image 735.jpg     Image 734.jpg 

 

 

 

 

Image 743.jpg

 

 

De fantaisies et d’imaginations débridées

Image 747.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 751.jpg

 

 

Image 723.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 783.jpg

 

 

 

Et devinez quel hôtel a choisi notre capitaine ? « Treasure Island » à l’enseigne prometteuse d’un bateau pirate.

Image 782.jpg

 

 

Les chambres sont beaucoup plus classiques que leurs enseignes ne le laissent supposer.

Image 711.jpg

 

 

 

 

Image 715.jpg

 

 

Le tarif de ces chambres  n’est pas très élevé, entre 120 et 200 dollars  Le but étant surtout d’attirer les clients dans les casinos qui font parti de l’hôtel.

Les casinos, et surtout les machines à sous, étant la raison d’être de Las Vegas.

Image 768.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 767.jpg

 

 

En effet 2 évènements majeurs contribuent au développement de la ville au début des années 1930. La construction du barrage Hoover, à une cinquantaine de km au sud , qui permettra l'alimentation en eau de la ville, et la légalisation des jeux d’argent en 1931, qui permit à la Mafia de blanchir facilement l’argent liquide dont elle disposait.

Las Vegas était surnommée « Sin City », la ville du pêché, à cause des jeux d’argent, des spectacles pour adulte et de la prostitution.

 

Mais justement la nuit arrive avec la magie de ses néons

800px-WelcomeToVegasNite[1].jpg

 

 

Image 758.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 754.jpg

 

Ses spectacles et ses lumières

Image 755.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 761.jpg

 

Un carrousel de jets d’eau musical.

Image 756.jpg

 

L’éruption d’un volcan

Image 776.jpg

 

Un combat naval entre bateaux pirate dont l’un va sombrer dans un gigantesque incendie.

Image 792.jpg

 

Agrémenté d’une comédie musicale complètement kitsch

Image 797.jpg

 

 

Mais Las Vegas c’est aussi maintenant un problème d’environnement.

La ville s’est considérablement développée depuis quelques années. La région a une des croissances les plus rapides des USA, dûe à l’ensoleillement, au faible taux de chômage et à la faiblesse des prélèvements fiscaux.

Et le problème principal reste l’alimentation en eau de ses 1,8 million d’habitants dans cette ville implantée en plein désert.

Le lac Mead, retenue d’ eau du barrage Hoover, ne suffit plus et assèche progressivement la rivière du Colorado.

Image 685.jpg

 

 

Pour nous, une nuit suffira, avant de reprendre la route

Image 829.jpg

 

Vers la « Vallée de la mort ».

 

 

 

 

Jeudi 8 octobre :  « Death Valley » la bien nommée.

Image 851.jpg

 

C’est un des endroits les plus secs et les plus chauds du monde.

Image 849.jpg

 

En effet elle se trouve au dessous du niveau  de la mer et très protégée des vents océaniques par une série de chaines de montagnes, dont la Sierra Nevada, et de vallées.

En été, les températures peuvent atteindre 57° et les pierres sont tellement chaudes que l’on pourrait y faire cuire un steak !

Au mois d’octobre, nous n’aurons pas trop à en souffrir et nous profiterons d’un agréable 28° au soleil.

Image 853.jpg

 

Les premiers européens à la traverser furent les chercheurs d’or vers 1850, mais par la suite la vallée, riche en minéraux,  fut surtout exploitée pour son borate avec lequel on fait du savon.

Les chariots, d’abord tirés par des mules

Image 860a.jpg

 

 

Sont ensuite remplacées par des locomotives, comme celle-ci, « old Dinah », qui date de 1894.

Image 855.jpg

 

 

Aujourd’hui la vallée est surtout un site touristique protégé par son statut  de parc national.

Image 894.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 883.jpg

Image 873.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les paysages sont impressionnants dans la vallée, mais aussi au cours de la traversée des montagnes Ouest quand nous la quittons au soleil couchant.

Image 893.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 898.jpg

 

 

 

 

Vendredi 9 octobre :  Un lac surprenant nous attend au pied de la Sierra Nevada.

Image 922.jpg

 

 

 

Image 908.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ses concrétions calcaires sont féeriques

Image 932.jpg

 

 

 

 

 

Et nous resterons un moment à parcourir ses rivages

Image 936.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 944.jpg

 

 

Image 929.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous laissons là ses habitants

 

 

Image 948.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour croiser sur la route d’autres curieux migrateurs

Image 952.jpg

 

 

Nostalgiques des années révolues

Image 960.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant nous abordons la Sierra Nevada

 

 

Image 955.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 vers le parc national du Yosemite, qui se trouve en son centre.

Image 977.jpg

 

 

 

 

Le parc est immense mais c’est surtout sa vallée qui est la plus fréquentée.

Image 1050.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 1012.jpg

 

Nous sommes vendredi, le début du WE et San Francisco n’est pas très loin, à peu prés 250 km. Le camping, dés midi, affiche complet. Nous demandons à tout hasard s’il reste une place et, chance inespérée, le ranger nous dit qu’il vient juste d’avoir un désistement par téléphone. « you’re very lucky ! »

Et en effet, nous nous installons sur un superbe emplacement au bord de la rivière,  à l’ombre de séquoias  géants.

Image 1019a.JPG

 

 

 

 

Image 1015.jpg

 

 

 

 

Maintenant que la tente est plantée,( nous sommes champions maintenant, 8 mn chrono) nous pouvons partir à la découverte du parc

Image 1021.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 1036.jpg

 

 

 

On retrouve un peu partout ces gros blocs granitiques qui sont l’emblême du parc

Image 1047.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 1034.jpg

 

 

Dont le plus célèbre est « Le Capitan »

Image 1040.jpg

 

 

Retour à la tente, la nuit tombe tôt et les soirées sont longues, et toujours aussi fraiches, nous sommes à 1500m d’altitude.

Image 1022.jpg

 

 

Et nous adoptons la technique ce que nous avons maintenant l’habitude d’appeler : « la tête dans le sac », c'est-à-dire dans le sac de couchage, bouclé jusqu’au nez.

Devinette: à qui  appartient ce nez?

Image 491.jpg

Réponse: c'est le mien, on ne peux pas confondre avec celui du capitaine.

 

 

Samedi 10 octobre :

Demain est un autre jour, et un des points remarquables du Yosemite, c’est Mariposa Grove, une concentration de  sequoïas géants.

Image 1068.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 1071.jpg

 

 

Nous voilà redevenus lilliputiens

Image 1084.jpg

 

 

 

 

 

Image 1098.jpg

 

 

 

Image 1029.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leurs fruits sont à la mesure de leur taille

 

 

Image 1073.jpg

 

 

 

Les Redwoods et les sequoias sont très proches. Les sequoias ne sont peut-être pas toujours aussi hauts que les Redwoods, mais ils sont beaucoup plus trapus.

Image 1066a.JPG

 

Ce sont les organismes vivants les plus  gros au monde.

Comme le « Grizzly giant » qui est âgé de 2500 ans et dont la base mesure 28m de circonférence !

 

Image 1114.jpg

 

 

Ou le « Faithful », "le fidèle"

Image 1092.jpg

 

Ainsi nommé car ses 2 troncs ont fusionné pour l’éternité ! Qui dit mieux?

Image 1093.jpg

 

 

Nous nous perdons dans cette forêt magique, en espérant ne pas rencontrer la maison de la sorcière de Hansel et Gretel

 

Image 1108.jpg

 

 

 

Sous le regard étonné de ses habitants.

 

Image 1095.jpg

 

 

 

Dimanche 11 octobre :   En continuant toujours vers l’ouest, j’aperçois prés d’un grand champ un attroupement et d’étranges engins.

Image 1180.jpg

 

 

 

 

Image 1177.jpg

 

 

 

Et en s’approchant un peu plus prés, d’étranges individus

Image 1119.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 1120.jpg

 

 

 

En fait il s’agit de la fête de la Renaissance. Cette fête a lieu 4 Week-ends à la suite et toute la population, sans exception, est entièrement déguisée en costume Renaissance, et fait revivre un peu la vie de village de l’époque.

Nous y resterons un bon moment en compagnie de William, un musicien professionnel amoureux de la France qui sera un peu notre guide dans un français tout aussi approximatif que notre anglais

 

Image 1145.jpg

 

 

 

 

Cette fête populaire est très connue en Californie,  nous en verrons un peu plus tard des reportages à la télévision.

Image 1125.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 1126.jpg

 

 

 

Image 1164.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 1156.jpg

 

 

 

Ce qui est étonnant c’est que tout le monde participe

 

Image 1173.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 1139.jpg

 

 

 

Même certaine

Image 1154.jpg

 

 

Les costumes sont somptueux et sont plus proches de costumes de théâtre que de simples déguisements.

Image 1155.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 1130.jpg

Il est possible de les acheter ou de les louer sur place et ils atteignent facilement plus de 500 dollars.

Image 1162.jpga.jpg

 

 

Nous  retrouvons de belles Esmeraldas,

Image 1123.jpg

 

Ou d’autres personnages tout aussi connus

Image 1176.jpg

 

 

 

Nous sommes sous le charme, mais devons continuer notre route, vers Monterey, sur la côte du Pacifique.

Un détour vers Carmel, mission catholique comme son nom l’indique, et lieu historique exceptionnel pour les USA.

Image 1209a.JPG

 

 

Pour nous, européen, ce site tant vanté par les guides nous parait intéressant mais presque banal.

Image 1202.jpg

 

Et porteur d’une histoire que nous ne connaissons que trop bien

Image 1208.jpg

 

 

 

Monterey, ancienne capitale de la Californie jusqu’en 1846, reste un petit port très actif.

Image 1186.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 1187.jpg

 

 

Image 1188.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme certaines  maisons nous le rappellent
Image 1213.jpg

 

 

Monterey est célèbre pour son festival de jazz, et même si nous n’étions pas en période de festival,  nous passerons une soirée très sympa à écouter du jazz dans un bar de Cannery Row.

Image 1193.jpg

 

 

Ancien quartier des conserveries reconverti en quartier très branché.

 

 

Lundi 12 octobre :   retour à San Francisco.

 

Non, ce n'est pas notre voiture.

Image 1214.jpg

 

 

 

 

La route longe le Pacifique

 

Image 1219.jpg

 

 

 

Qui n’est pas sans nous rappeler notre Bretagne

 

Image 1221.jpg

 

 

 

Mais non, ce ne sont pas des pingouins, ce sont des surfers.

 

Image 1226.jpg

 

 

 

Novembre approche avec Halloween, une institution dans toute l’Amérique du Nord.

La route est jalonnée de ces champs colorés.

 

Image 1224.jpg

 

 

 

Et on ramasse soi-même sa citrouille.

Image 1223.jpg

 

 

Le capitaine n’a jamais été d’accord pour en ramener une en souvenir.

Image 1225.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 13 octobre :  San Francisco, la boucle est bouclée.

 

 

Image 1234.jpg

 

 

Un dernier petit tour sur le pont

Image 1239.jpg

 

 

 

 

 

 

Image 1240.jpg

 

 

La section d’un câble, 90 cm de diamètre

Image 1242.jpg

 

 

Voilà, au revoir au Golden Gate

Image 1250.jpg

 

 

Et, nous l’espérons, à une autre fois !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image 1214.jpg

Commentaires

Bon travail, cet article est parfait pour les novices comme moi. J'vais quand même avoir besoin d'un peu de temps pour bien assimiler le tout.

Écrit par : guide | 23/12/2009

Bonjour,
Tout d'abord j'ai beaucoup aimé vos photos.
voilà j'ai créer un blog pour y exposer mon roman « L'Âme d'un Irlandais ne meurt jamais » en vue d'y recueillir l'avis de nombreux (je l'espère) lecteurs afin de m'aider à trouver un éditeur. Pour illustrer mon livre sur mon blog (et uniquement sur mon blog), j'ai emprunté différentes photos sur différents sites dont une sur le votre, mais bien sur cette photo sera enlevée si vous le désirez, mais sachez que j'ai intégré un lien vers votre site en dessous de votre photo.
Voilà l'objet de mon message:
1/ m'autorisez vous à garder votre photo?
2/ pourriez-vous intégrer un lien de votre site vers mon blog car je manque de publicités et toute aide m'est précieuse?

Par avance merci de votre réponse.

Mélody Marine

http://melodymarine.over-blog.com/

Écrit par : marine | 19/08/2010

vos photos nous font rever, elles sont vraiment magnifique. nous sommes canadien et nous attendons la retraite pour aller voir ces beaux paysage. Encore une fois c'est fabuleux.

Écrit par : serge et Lyne | 30/11/2010

Les commentaires sont fermés.