Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2008

RIO

Jeudi 10 janvier :        Envol vers Rio.  Nous trouvons un hôtel dans le quartier animé et très chic d’Ipanema, à deux pas de la plage de Copacabana, plus populaire et moins sûre.21e8fa321ef0bc3276d84a347b8c3837.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous nous rendons d’un pas décidé  7e9572e6979340938d85a9d0cc7a3f31.jpg sur cette plage mythique qui ne nous déçoit pas. 51781c01f4138ff6282d8054c522bf6f.jpg: des kms desablesblancs,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

entourés d’un site grandiose parsemé d’îlots à l’horizon 5edbf1f639290e85c556e794378c75d6.jpg et bordé de hauts gratte-ciels

 

9f9c4041329bf8d53a4d8720a9d98cbc.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 11 janvier :    Nous ne manquons pas l’incontournable « pain de sucre » appelé précédemment « pot de beurre » par les normands 1da6e3f331f239cec88c18f92b16a3a6.jpg ce qui peut tout à fait convenir également aux bretons que nous sommes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vue sur la ville est magique                9fc3c1aa6181fc0554a06e9c728b749c.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous rejoignons le quartier historique par tramway baaff9f9c8f830a0cfd4a00a113dff45.jpg, contraste d’ancien et de moderne 6867e9af8366f203a7dbee8be06c7aad.jpg

L’insécurité est moins visible qu’à Salvador. Cependant les cousins qui nous ont invité chez eux le soir dans le quartier chic de Leblon, ont insisté pour nous ramener à notre hôtel en voiture blindée, et tous les immeubles sont protégés par de grandes grilles et par des gardiens f959a6d1b5a0ab7017f5fecf4a245b18.jpg.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 12 janvier :      Retour à la plage de Copacabana, on ne s’en lasse pas.7186c1690693edd178f5e2fe7326c0ee.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Tout se vend sur la plage, et surtout le fameux maillot de bain brésilien bb3a1cf57847fdca7e8ac4edabeca6c7.jpg,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

que seules les brésiliennes savent porter 4930af37723e10655f61d298ac40a902.jpg f1db8de3748ad13eb73156c9926bac7a.jpg

 

 

 

1a22deb27111787025b3e3a05d52c276.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui semble laisser indifférents nos touristes fatigués. Dommage pour eux 5c9500e1605c8e3d0df98704adfda3ea.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut dire que le rythme est trépidant sur les ramblas du front de mer 18d641405ed264070d56f6a21eae44cc.jpg.

Les écoles de Samba s’entraînent avant le carnaval qui va avoir lieu dans 15 jours. 2075a78663477c35cbd3c91ad558c81b.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nous nous arrêtons fréquemment dans les "bars à sucos". Ce sont des bars à jus de fruit, faits uniquement avec des fruits frais, aussi variés que souvent inconnus. Délicieux!

Julien boit un jus d'Açaï, un fruit très protéiné que l'on ne trouve qu'en Amazonie.2dbcc3bf861fd684721c65056b2f63aa.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 13 janvier :   nous montons jusqu’au Corcovado en taxi voir de plus prés le fameux « Christ rédempteur » qui domine la ville.eb0c4b10952fa5651d0dc96788cd0566.jpg (Celui qui est derrière)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ciel est très nuageux et les photos ne sont pas vraiment spectaculaires.bb27f62f210035b4e1ce6aa938dcca79.jpg  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous découvrons au jardin botanique l'arbre à Jaca, ce gros fruit très sucré qui a un peu le gout de la banane, qui pousse directement sur le tronc de l'arbre, et qui est si collant que nous avons du nettoyer nos mains et les couteaux à l'acétone.  fe91b2ecec006e70c3b9e6fe157e49e9.jpgbf2be8fce91d2a46e18f86cd82b350ac.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous allons voir une répétition d'un école de samba, à la limite de la ville et des favellas .Peu à peu les gens arrivent pour s'agglutiner en une foule compacte.bc0115ae6cb2ecf3f952ad36fe73d6a5.jpg

 c174812d2e2125d579f400e5270b3042.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alexandre, notre nouvel ami brésilien  tente de nous apprendre la samba, danse particulièrement difficile.fd04f32b1e64dc549bc774146dc80010.jpgefd084bf2c12257737c0565f762b6ac5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chaleur monte, au moins 50°, les décibels aussi, nous avions pourtant pris soin d'emporter nos boules Quiès.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nous rentrons, épuisés par notre exploit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos jeunes nous quittent  pour regagner le grand Nord et le travail, Julien vers Montréal, Grégory et Catherine vers Genève. Les départs sont toujours tristes et nous leur souhaitons bon courage .

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Ola,

Je vous laisse quelques jours et vous en profitez pour aller au Brésil.

Merci pour les photos et les commentaires.

Ici, c'est l'hiver, le matin c'est 0° C et il faut grater la voiture pour aller au taff.

Je ne vous demande même pas si vous regrettez la Loire Atlantique ? ^^

Bonne continuation.

++
Thierry M.

Écrit par : thmoureaud | 27/01/2008

Les commentaires sont fermés.